Afficher le menu
Informations et commentaires (0)
<<   1, 2, 3, ..., 48, 49, 50   >   >>

Infos :
Malheureusement, aucune information complémentaire n'a été renseignée pour ce RP.

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=20842&start=0&sid=ztoO8eKE674zBUQ9TeIZPf7Rx

---fromFRJPLT
Jean-Pierre etait sorti de la foret de Broceliande pour la deuxieme fois de sa vie.
Al l'en avait sorti une premiere fois au terme d'une rencontre peu banale.
Al.....son premier veritable ami. Et grace a qui il avait decouvert une partie du monde des humains, et des gens merveilleux !
Jean-Pierre (pour ceux qui ne le connaisse pas encore) etait un etre peu banale, un authentique troll: sorti tout droit de sa foret , un peu rustre, un peu sauvage mais un grand coeur...et de grandes mains pour amener la nourriture vers sa grande gueule pleine de grandes dents..
Deja, la vision de cette grande bestiole peut etonner dans les rues de Fougeres...mais la voir tenir une petite fille par la main peut etonner plus encore .
La petite fille se nomme Alana, fille de Al et de sa tite bouille d'amour de fée : Guilreine.
Jean-Pierre s'occupe d'elle depuis la mort de ses deux parents...
Elle a herité d'eux une espieglerie sans pareille et la faculté d'enerver les fées en deux temps trois mouvements...
Aujourd'hui est un jour special, Jean-pierre ne sait que grogner quelques mots et n'as que peu de connaissance concernant les manieres humaines...Il etait donc logique qu'il ramene la petite vers des gens qui saurait s'en occuper mieux que lui. Il resterais a veiller sur elle.
Il se dirige vers la maison qu'occupait sa famille, pres du lac. Il redecouvrait la merveilleuse etendue d'eau pres de laquelle tant de gens prenaient plaisir a batifoler....
Apparement, plus personne ne semblait y venir....Il laissa la petiote jouer tranquillement au bord de l'eau pendant quelques temps , le temps pour lui de savoir dans quelle direction se diriger pour trouver les amis du couple...
Et les voila repartis vers le village, laissant derriere eux la maison en ruine et la rive du lac: theatres de tant de merveilleux souvenirs....


_________________
En deuil de son coupain, mais content de voir ceux qui restent ...
Jeanpolc
Un homme sortit de la ville, le pas incertain. Il était soutenu par une bien belle demoiselle. Leurs regards se croisent souvent, des sourires naissants. Ils avancent non pas en silence mais ils murmuraient des mots que seules les fées peuvent entendre.
_________________
Armeria
Il faisait froid, mais en leurs coeurs une douce chaleur partagée. Arm était heureuse de faire cette petite ballade nocturne avec Jeanpolc. Depuis son retour il semblait fatigué et un peu d'air frais lui ferait sûrement du bien. Elle glissa sa main dans la sienne timidement et lui fit un sourire. Mais ce genre de sourire elle ne le faisait pas à tous...
_________________
Jeanpolc
Leurs pas suivent les berges du lacs. L'un et l'autre ont des souvenirs ici, parfois triste parfois joyeux. La lune brille de milles feux. Ils sont heureux. Le froid est mordant, les oreilles crient presque leurs douleurs, sans parler du nez qui coule doucement. Ils se regardent tendrement. La lune se reflète dans l'eau du lac
_________________
Armeria
Les étoiles brillent mais elle ne les connais pas. Jeanpolc lui chuchotte quelques noms en pointant du doigts. Orion est la plus belle ce soir. Elle apprécie sa présence et s'amuse à suivre le mouvement de ses pas. Au loin un hibou hulule, une branche craque. Elle rit nerveusement, murmurant à l'oreille de son aimé.

'Tu crois qu'il y a des elfes dans ses bois? '
_________________
---fromFRmann3
Mann avait marcher longtemps sans but précis, lorsqu'elle aperçu le lac devant, elle décida d'aller s'asseoir pour écouter les clapotis de l'eau.

elle ferma les yeux pour sentir la brise fraîche sur ses joues et entendre le bruit de l'eau. Cette endroit lui rappelais plein de souvenirs, des larmes glissaient sur ses joues.

Après quelque instant un frisson la parcourut, elle décida qu'il était temps de rentrer.


Elle repris sa route tranquillement en pensant à ce que l'avenir lui réservait.
_________________
Mann habitante de Fougères
Chef Maréchale
32 rue Du Bourg Neuf
Giwdull
Voilà. Une décision de prise, des malles entassées devant une maison que Rag conservera le temps de les rejoindre ou non, deux gamins et leur mère emmitouflés dans leurs chauds vêtement d'hiver, un lac qui ne perd jamais rien de sa splendeur changeant au rythme des saisons.

Ce lac, elle veut le voir une dernière fois en tant que Fougeraise. Bien sûr elle le reverra, mais cette nuit une page sera définitivement tournée. De bons souvenirs, d'extrêmement mauvais, mais tous attachés à cette ville dans laquelle ses deux petits sont nés...

Un nouveau clan, une nouvelle vie, un autre village que celui qu'elle ne reconnaît plus en rien.

Étrange de décider de partir et de ne pas parvenir à détacher les yeux de la surface du lac sur laquelle se reflète la lune... Peut-être son histoire est-elle trop liée à cet endroit pour s'en détacher si facilement. La petite main gantée de chacun de ses deux enfants dans les siennes, elle se revoit à différentes époques jusqu'au jour où elle a jeté avec toute sa rage, l'alliance d'un bien mauvaise union.


Maman?

Les petits s'agitent et la petite voix de Manech la sort de ses pensées, la ramenant à la réalité, en l'arrachant à sa contemplation du lac...

Oui Bonhomme on s'en va... On va finir par nous attendre.

Avec un sourire plein de l'amour qu'elle ressent pour ses deux trésors, elle les embrasse tour à tour et les serre contre son coeur, avant de se relever pour se tourner résolument vers Fougères qu'il faut regagner une dernière fois pour mieux la quitter...

En cet instant, elle est simplement heureuse en marchant avec ses deux bambins excités par le voyage nocturne comme pour le Tro de Foufous que Manech avait adoré. Rapidement ils retrouvent un entassement de malles, les petits matelas vétérans du Tro, Cata qu'elle ne saurait laisser derrière elle et un groupe de vieux amis prêts pour le départ imminent... Pratiquement les seuls qui lui manqueront...

_________________
Eileenya
[voix off, description]

Il y a auprès du Lac quelques voix qui pépient, des aurevoirs discrets d'âmes déjà trop loin. Il y a les vaguelettes qui se font une fête de l'apparente quiété, les échos des rires et des surprises dans les bruissements du bois. Il y a ces amitiés qui s'étirent sans se briser et des souvenirs bien pâles face aux moment qui arrivent.
Ah! un tonnerre de croassements en guise de carillons, un hommage bruyant à un départ qui se voulait discret, un saut de baisers qui s'échappe des rives en une petite armée de grenouilles venue saluer la troupe.


---fromFRAnonymous
Aziyade acompagnée de Erecmar quittent leur demeure pour une ballade autour du lac. S'approchant de celui ci, la brume s'estompe un instant et releve la grande étendue d'eau, brillante où les arbres se refletent, paisibles...

L'endroit inspire le bonheur et la douceur. Aziyade et Erecmar s'assoient quelques instants sur quelques feuilles mortes.
---fromFRAziyade la Circassienne
Je pose ma tête sur ton épaule et regarde les eaux sombres. Les étoiles se reflètent et me font penser à ton regard. Ton bras sur mon épaule me rend paisible. Levant mon regard sur toi, je pose mes lèvres sur les tiennes.

"Erecmar, devant ces eaux je te jure fidélité ! "

Je me blottis plus entre tes bras. J'y suis si bien.
---fromFRAnonymous
Mes levres restent collées aux tiennes durant ce qui parait une eternité... le temps lui meme semble avoir suspendu son cours.

Le bonheur de l'instant transcende meme les astres : une etoile filante disparait à l'horizon ... Nos regards se croisent ... complices. Ce moment semble comme iréel.

Nous nous allongeons l'un dans les bras de l'autre...
---fromFRAziyade la Circassienne
C'est dans la nuit que nos corps et nos âmes s'unissent...
L'univers est le berceau de nos étreintes et la voute stellaire notre ciel de lit.
Enlacée à toi je regarde les reflets et me sens absolument comblée.
Je te lâche la main et glisse dans l'eau. Je nage souriante... Viens !
---fromFRAnonymous
Lentement ton corps entre dans l'eau, encore froide en cette saison, je te suis lentement dans les ondes sombres illuminées du reflet dansant des étoiles.

Apres quelques pas dans l'eau, mes bras se joignent a ton corps, et mes levres aux tiennes dans un ultime frisson. mes mains caressent des cheveux, puis je finis par poser un genou au fond de l'eau et m'agenouille devant toi :

"Aziyade, ... veux tu faire de moi ton époux?"
---fromFRAziyade la Circassienne
Je te regarde à la fois émerveillée et surprise. Je secoue ma chevelure dégoulinante.
Les larmes me viennent aux yeux et ma respiration se coupe.

"Oh mon amour ! je serais votre à jamais!
Ma réponse est oui !"

Je te prends par les mains pour te sortir de l'eau.

Sur la rive, tu me soulèves comme un fétu de paille et m'embrasses.

Je ne sais pourquoi, j'ai des sanglots et tu me berces en m'embrassant.
---fromFRPrincess_lili
Un beau matin après avoir fait un rêve merveilleux, Princess_lili vint au lac pour s'y ressourcer. Assise sous un arbre elle rêvassait de cet être qui allait peut être bouleverser sa vie. Elle souria en pensant à ses amis qui n'était plus à Felger mais très vite il repensa à lui. Mais aussi à cette lettre qui avait fait battre son coeur meurtri par le chagri et l'amertume. Elle avait essayé de se rappeler de son visage mais elle n'y arrivait pas, cela faisait si longtemps et elle était certaine qu'il avait beaucoup changé. Néanmoins le doute et la peur l'empêchait d'y croire pleinement. Il faut vivre et ne plus attendre ! se disait-elle.

*J'ai passé ma vie à attendre que quelqu'un de bien arrive et mes déceptions ne m'ont pas fait changer. Cela doit changer, impérativement!
Dieu seul sait ce qui est bon pour moi *

Soudain un papillon bleu et noir se posa sur son genou gauche, Princess_lili regarda vers la ciel. L'espoir existe!
Voir les informations sur ce RP <<   1, 2, 3, ..., 48, 49, 50   >   >>
Copyright © JDWorks, Corbeaunoir & Elissa Ka | Notes de mise à jour | 2008 - 2014